Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Passion Reptiles

Taurrus : un antiparasite naturel

20 Mars 2013 , Rédigé par Geck Potter Publié dans #Soin et maladie

 

Taurrus.jpg Ce produit "révolutionnaire" est connu des milieux terrariophole depuis quelques mois, un article est paru dans ReptilMag numéro 49 des mois de juillet, août et septembre 2012 dont voici un bref résumé. Il existe des anthropodes microscopiques qui sont présents dans les milieux naturels des serpents. Ce sont des entomologistes qui ont trouver le moyens d'introduire ces prédateurs dans les terrariums.

Selon les travaux de Yunker(1956) les niveaux d'infestation en Ophionyssus natricis sont bien plus important sur les spécimens en captivité que sur les reptiles sauvages. Après plusieurs essais aux USA sur des acariens prédateurs peu concluant, la société APPI a identifié et reproduit un acarien présateur du genre Cheylettus. Il est largement répandu dans différentes régions du monde et s'adapte à différentes températures.

Une série de tes a été réalisée en situation réelle sur une cinquantaine de serpents qui avaient une infestation de niveau 2 : < 40 parasites dans la cage et sur l'animal. 1000 prédateurs sont ajoutés dans la moitié des terrariums. Après 12 jours presque tous les spécimens ont atteint un niveau zéro d'infestation : pas de parasite visible dans la cage ou sur l'animal.

Le produit est vendu dans des flacons micro ventilés. Pour être efficace une "posologie" est conseillé dont voici le détail.
Taurrus1.jpg


J'ai récemment testé cet antiparasitaire sur un Python de savu qui avait atteint un niveau 2 d'infestation. Les résultats sont satisfaisants dans l'ensemble : les parasites ont régressé rapidement passant d'un niveau 2 à un niveau 1. Hélas j'ai eu le tort de vouloir partager le flacon entre 2 terrariums comme il est conseillé, or je pense que il aurait fallut que je renouvelle l'opération une quinzaine de jours plus tard.

A mon sens le seul point négatif est le prix : un peu plus de 30€ frais de port compris pour une boite contenant 1000 prédateurs pouvant traiter 2 terrarium en curatif. Je ramènerai à 1 terrarium en curratif et 2 en préventif.Tout espoir n'est pas perdu puisque toujours selon l'article de ReptilMag, sur les tests réalisés, au bout de 5 semaines de nombreux prédateurs étaient encore vivants. Il ne reste plus qu'à espérer que le prix baissera un peu d'ici quelques années.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article