Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Passion Reptiles

La brulure chez l'ophidien

Les brûlures sont des pathologies fréquentes en captivité. Le reptiles est un animal ectotherme, c'est à dire qu'il  besoin d'une source de chaleur extérieur pour réchauffer son corps car sa tempértature interne n'est pas régulé de façon autonome. Les connaissances actuelles ne permettent pas de déterminer pourquoi un reptile peut rester sur une source de chaleur trop intense au point de se bruler. Cela explique que les brûlures en captivité sont fréquentes.

 

Les symptômes

 

On distingue trois catégories de brûlures :

       -    Les brûlures du premier degré : ce sont des brûlures superficiels qui ne concernent que la couche supérieure de la peau.

       -    Les brûlures du second degré : sont beaucoup plus profonde et atteigne le derme de manière plus ou moins importante. elles se caractérisent par un oedème sous cutané (cloque) et un suintement au niveau de la brûlure.

       -     Les brûlures du troisième degré : elles se caractérisent par la destruction totale de la peau, de son innervation et de sa vascularisation. Ce dernier type de brûlure est quatre fois plus grave que les deux précédentes sur une même étendue.

On peut également parler d'une brûlure du quatrième degré lorsque la paroi musculaire est détruite.

 

Le traitement

 

Les brûlures du premier degré peuvent être traitées à la maison, il convient de s'assurer qu'il s'agit bien de ce type de brûlure car pour celles du second et troisième degré une hospitalisation est nécessaire.

 

       - Le cas des brûlures du premier degré : Si la brûlure est récente (quelques heures) appliquer une compresse d'eau froide, ne jamais appliquer de glace. Si des ampoules sont visibles, ne jamais les percre car elles constituent une excellente barrière contre l'infection. Dans le cas où les ampoules auraient éclatées spontanément, nettoyer les plaies soigneusement avec du savon de Marseille ou de la Vétédine savon. Appliquer ensuite sur la zone brûlée une pommade cicatrisante (ex : Tulle gras N.D., Biafine N.D., Mitosyl N.D., Avibon N.D.) ainsi qu'un pansement non collant (ex : VetrapN.D.). Dans le cas d'une brûlure ventrale très étendue, placer le serpents dans un terrarium dont une aléze est déposer sur le sol. Certaines de mes lectures parlent de papier journal, mais je trouve que l'encre peut déteindre sur l'animal ce que je trouve peu hygiénique en cas de plaies.

 

      - Le cas des brûlure du second et troisième degré : se rendre le plus tôt possible chez un vétérinaire afin que l'animal puissent subir les soins appropriés en clinique vétérinaire.

 

Prophylaxie ou prévention

 

La prophylaxie concernant les brûlure se situent au niveau du soin apporté d'une part à l'aménagement et d'autre part au contrôle régulier des paramètres. Voici quelques règles simples à observer :

 

       - Ne jamais placer de cordons ou de plaques chauffantes dans le terrarium. Ces instruments de chauffage doivent être toujours à l'extérieur.

       - Toujours thermostater son installaion de chauffage.

       - Vérifier régulièrement les températures du point chaud et du point froid, ce qui permet de vérifier également le gradient thermique présent dans le terrarium.

        - Dans le cas d'ampoule chauffante : toujours la protéger avec une grille afin que l'animal ne puisse pas se coller à la lampe.

        - Ne jamais exposer un terrarium au soleil, il se crérai un effet de serre et l'animal mourrai très vite d'hyperthermi.

 

Sources : Atlas de terrariophilie, volume 1, Les serpents, Collectifs ; Guide pratique des maladies des reptiles en captivité, Lionel Schilliger

Partager cette page

Repost 0